Dépression et troubles du sommeil : rôle de la sérotonine

La dépression est le plus répandu des troubles de l’humeur en France. Les symptômes s’installent un à un : humeur maussade, crises de larmes souvent sans explication précise, remise en question quasi-permanente, tristesse constante, troubles du sommeil…
Dans cet article, on retiendra surtout le dernier critère : les troubles du sommeil.
En effet, ceux-ci sont essentiellement dus à un déficit en sérotonine. La sérotonine est un neurotransmetteur sécrété à 80% par la muqueuse gastro-intestinale et 20% par les noyaux du raphé.

Raphé-sérotonine

La sérotonine régule l’appétit, l’humeur, et la tendance à la dépression. Elle permet également de fabriquer la mélatonine. Cette dernière est produite dans la nuit et a un rôle de régulation dans l’horloge biologique.mélatonine-osteopatheglande pinéale - ostéopatheLa mélatonine est sécrétée par l’épiphyse (ou glande pinéale), elle-même responsable de l’ensemble du cycle veille/sommeil alors que la sérotonine participe spécifiquement à l’éveil, à l’initiation du sommeil ainsi qu’au sommeil paradoxal.

Ainsi, dans le cadre du traitement d’une dépression, il convient d’augmenter la production de sérotonine. Pour cela, plusieurs moyens sont possibles.
Il faut savoir que la production de sérotonine est favorisée par un acide aminé, appelé Tryptophane. On va donc agir sur la production de sérotonine par son intermédiaire.
1. Faire du sport : car l’activité physique augmente la production de tryptophane
2. S’exposer au soleil, car il permet la synthèse de vitamine D au niveau intestinal, et favorise ainsi la production naturelle de sérotonine.
3. La phytothérapie : la griffonia simplicifolia est une plante riche en tryptophane, pouvant être utilisée en complément alimentaire.
4. Surement le point le plus important : l’alimentation.
-> Oeufs, dinde, légumes secs (lentilles), morue, parmesan, persil, soja, graines de courge, car ces aliments sont riches en tryptophane.
-> Les acides gras de la famille des omega3 facilitent l’action de la sérotonine au niveau cellulaire : huile de colza, soja, noix, poissons gras (sardines, maquereau, saumon).
En action rapide, les aliments riches en sucres rapides élèvent le niveau de sérotonine : sucreries, sucre, pain…
Les vitamines B3, B6, et le magnésium interviennent dans la synthèse de sérotonine :
– Aliments riches en vit. B3 : foie de boeuf, poulet, flétan, arachide, porc, saumon, dinde et thon
– Aliments riches en vit. B6 : foie, hareng, saumon, noix, riz brun, levure
– Aliments riches en magnésium : ciboulette, son de blé, chocolat, céleri, café, sarrasin
Ces aliments sont à consommer de préférence en fin de journée.

En ostéopathie, on peut aussi travailler en profondeur sur les structures responsables de la production de sérotonine : compression du 4e ventricule, stimulation de l’épiphyse, travail viscéral…
Si vous ressentez un ou plusieurs des symptômes décrits plus haut, n’hésitez pas à en parler autour de vous, à un professionnel de santé, à votre ostéopathe. Ils pourront vous donner des conseils sur la démarche à effectuer pour mettre en place un traitement efficace.

Comments are closed.